CLub de l'Histoire de l'Anesthésie et de la Réanimation

  • Livres ou articles numérisés

  • Méthode pour rappeler les noyés à la vie, recueillie des meilleurs auteurs.
  • Détails des succés de l’établissement que la ville de Paris a fait en faveur des personnes noyées & qui a été adopté dans diverses provinces de France
  • Détails de l’accident funeste arrivé dans une fosse d’aisance de la ville de Narbonne
  • Considérations sur la douleur
  • A history of the discovery of the application of nitrous oxide gas, ether and other vapors to the surgical operations.
  • Méthode d’éthérisation par le chloroforme et l’éther sulfurique. expliquant les différentes causes des insuccés et des accidents nerveux qui se manifestent quelquefois pendant l’éthérisation. Moyens à employer pour prévenir ces accidents.
  • Notice sur l’éther et sur le chloroforme et leur emploi dans les opérations de la chirurgie dentaire.
  • De l’insensibilité produite par le chloroforme et par l’éther et des opérations sans douleurs
  • Traité théorique et pratique de la méthode anesthésique. E-F Bouisson
  • Des Avantages de l’emploi des agents anesthésiques dans la pratique chirurgicale
  • De l’emploi du chloroforme et de ses différentes applications
  • Etude de l’anesthésie locale dans l’art dentaire
  • L’anesthésie provoquée appliquée aux opérations chirurgicales et aux accouchements
  • Anesthésimètre Appareil propre à prévenir tout accident pendant l’éthérisation soit par l’éther, soit par le chloroforme
  • Traité d’anesthésie chirurgicale
  • 0 | 15 | 30



    Histoire de l’anesthésie.

    1936

    Faure Jean-Louis

    date de publication : 1936

      mise en ligne : lundi 12 mai 2008


    La revue Anniversaire publie sur notre histoire

    En faisant les brocantes Roger Gay a retrouvé une histoire de l’anesthésie, rédigée par la Pr. Jean Louis Faure (1863-1944) en date de 1936.
    Ce célèbre chirurgien est encore connu actuellement grâce aux instruments qu’il a conçu et qui sont toujours utilisé dans nos blocs, notamment sa célèbre pince. Notons pour la petite histoire que son anesthésiste était son frère Elie, médecin mais beaucoup plus connu pour ses critiques d’art et ses talents d’écrivain.Cette histoire classique a le mérite d’une iconographie intéressantes avec des gravures sur l’hôpital de la charité à Paris (urgences et salle de garde), sur l’utilisation d’appareil d’anesthésie (Drager, Raphael Dubois, ...), et sur quelques hommes qui ont participé à cette histoire (Wells, Flourens, Velpeau, Reclus, Tuffier et lui-même) .

    L’intérêt de ce livre porte surtout sur sa vison de l’anesthésie de son époque et il regrette le retard pris par la France dans ce domaine par rapport aux Etats-unis. L’absence de médicalisation anesthésique est pour lui un vrai problème qui nuit au développement de la chirurgie.

    Merci à Roger Gay de nous avoir fait parvenir cet ouvrage.

    >> >> feuilleter l’ouvrage


    Les images en haute définition sont disponibles sur demande pour tous les membres du CHAR qui souhaitent les avoir.