CLub de l'Histoire de l'Anesthésie et de la Réanimation

  • Livres ou articles numérisés

  • Méthode pour rappeler les noyés à la vie, recueillie des meilleurs auteurs.
  • Détails des succés de l’établissement que la ville de Paris a fait en faveur des personnes noyées & qui a été adopté dans diverses provinces de France
  • Détails de l’accident funeste arrivé dans une fosse d’aisance de la ville de Narbonne
  • Considérations sur la douleur
  • A history of the discovery of the application of nitrous oxide gas, ether and other vapors to the surgical operations.
  • Méthode d’éthérisation par le chloroforme et l’éther sulfurique. expliquant les différentes causes des insuccés et des accidents nerveux qui se manifestent quelquefois pendant l’éthérisation. Moyens à employer pour prévenir ces accidents.
  • Notice sur l’éther et sur le chloroforme et leur emploi dans les opérations de la chirurgie dentaire.
  • De l’insensibilité produite par le chloroforme et par l’éther et des opérations sans douleurs
  • Traité théorique et pratique de la méthode anesthésique. E-F Bouisson
  • Des Avantages de l’emploi des agents anesthésiques dans la pratique chirurgicale
  • De l’emploi du chloroforme et de ses différentes applications
  • Etude de l’anesthésie locale dans l’art dentaire
  • L’anesthésie provoquée appliquée aux opérations chirurgicales et aux accouchements
  • Anesthésimètre Appareil propre à prévenir tout accident pendant l’éthérisation soit par l’éther, soit par le chloroforme
  • Traité d’anesthésie chirurgicale
  • 0 | 15 | 30



    Histoire de l’anesthésie

    Anesthésie et Analgésie, 1939 ; V, 1 : 112-138.

    Kleiman Carlos

    date de publication : 1939

    Présentation rédigée par Cazalaà Jean-Bernard

    Numérisé par : CHAR
      mise en ligne : vendredi 16 décembre 2011


    Cette histoire de l’anesthésie est parue dans Anesthésie et Analgésie dan le numéro de février 1939. L’auteur Marcos Kleiman exerçait à Santiago du Chili. Ce mémoire a été proposé pour le prix de 1938 de la Société Française d’Anesthésie et d’Analgésie. Il a obtenu une mention honorable et a donc été publié en février 1939.

    Ce mémoire en français a eu une édition postérieure en espagnol.

    Cette histoire est citée dans les références d’histoire de l’anesthésie. Elle est facile à lire et comporte bien des faits souvent mal connus des historiens (par exemple le Mesmérisme, Hickman ...). Ce mémoire est souvent présentés sur un aspect positif, l’aspect négatif étant gommé. Ainsi certains détails sont faux (morts de Wells par exemple). Le grand défaut de ce mémoire est l’absence de références bibliographiques.

    A lire mais avec une vérification des dires.

    Jean Bernard Cazalaà