CLub de l'Histoire de l'Anesthésie et de la Réanimation

Historique 1450 -1847

date de publication : septembre 2003

  mise en ligne : vendredi 7 novembre 2008


Historique de la mesure physiologique et du monitorage

1450 : Cusanus propose de compter le pouls et de mesurer la diurèse

1592 : Galilée, thermomètre à air

1602 : Santorio crée le "pulsiloge" appareil à compter le pouls

1614 : Santorio, "de medicina statica " (thermomètre, balance et pulsiloge appliqués à l’examen médical)

1644 : Torricelli, baromètre

1707 : Flower invente la montre à compter le pouls pour les médecins

1718 : Fahrenheit, thermomètre à Hg

1724 : Hales : étudie les pressions sanguines artérielles et veineuses chez l’animal avec un manomètre fait d’un long tube de verre.

1726 : Échelle thermométrique Fahrenheit

1730 : Échelle thermométrique Réaumur

1733 : Hales : Première mesure de la tension artérielle (artère crurale de jument)

1742 : Celsius, thermomètre centésimal

1758 : de Haën, thermométrie en clinique

1792 : Volta, électrostimulation musculaire au moyen d’une pile électrique

1816 : Auenbrugger, auscultation immédiate

1816 : Laennec invente le stéthoscope et commence ses études anatomocliniques sur l’auscultation

1819 : Laennec, traité de l’auscultation médiate
1824 : Hickman utilise le CO2 pour réaliser une anesthésie

Hémomanomètre à mercure

1828 : Piorry,traité sur la percussion médiate avec un plessimètre.

1828 : Poiseuille : Hémomanomètre à mercure

1829 : Babington invente le glottiscope

1837 : Magnus : premiers dosages des gaz du sang

1844 : Magendie et C Bernard, 1er cathétérisme cardiaque chez le cheval et en 1848 chez le chien

1847 : Ludwig mesure la pression artérielle en clinique avec le kymographe ou kymographion, réalisation du tube en U de Poiseuille

1847 : Sédillot transmet une série d’observations d’anesthésie (50), à l’académie des Sciences, le 30 août, sans notion de "monitorage"