CLub de l'Histoire de l'Anesthésie et de la Réanimation

« Science sans conscience n’est que ruine de l’âme » Une comparaison des messages de François Rabelais et de François Briot

Lienhart André

  mise en ligne : samedi 6 décembre 2014


Remarquant une analogie entre le chapitre de Pantagruel de Rabelais où la célèbre maxime "Science sans conscience n’est que ruine de l’âme" est révélée et le plat et l’aiguière de la Tempérance de François Briot, André Lienhart nous amène à la recherche des sources bibliographiques de cette fameuse pensée.

Ce voyage initiatique pour beaucoup montre que Rabelais et Briot ne reprennent que des valeurs éthiques indispensables qui restent d’actualité encore de nos jours.

« Science sans conscience n’est que ruine de l’âme » Une comparaison des messages de François Rabelais et de François Briot
André Lienhart