CLub de l'Histoire de l'Anesthésie et de la Réanimation

  • Livres ou articles numérisés

  • Introduction à l’étude de l’anesthésie
  • Méthode pour rappeler les noyés à la vie, recueillie des meilleurs auteurs.
  • Détails des succés de l’établissement que la ville de Paris a fait en faveur des personnes noyées & qui a été adopté dans diverses provinces de France
  • Détails de l’accident funeste arrivé dans une fosse d’aisance de la ville de Narbonne
  • Considérations sur la douleur
  • A history of the discovery of the application of nitrous oxide gas, ether and other vapors to the surgical operations.
  • Méthode d’éthérisation par le chloroforme et l’éther sulfurique. expliquant les différentes causes des insuccés et des accidents nerveux qui se manifestent quelquefois pendant l’éthérisation. Moyens à employer pour prévenir ces accidents.
  • Notice sur l’éther et sur le chloroforme et leur emploi dans les opérations de la chirurgie dentaire.
  • De l’insensibilité produite par le chloroforme et par l’éther et des opérations sans douleurs
  • Traité théorique et pratique de la méthode anesthésique. E-F Bouisson
  • Des Avantages de l’emploi des agents anesthésiques dans la pratique chirurgicale
  • De l’emploi du chloroforme et de ses différentes applications
  • Etude de l’anesthésie locale dans l’art dentaire
  • L’anesthésie provoquée appliquée aux opérations chirurgicales et aux accouchements
  • Anesthésimètre Appareil propre à prévenir tout accident pendant l’éthérisation soit par l’éther, soit par le chloroforme
  • 0 | 15 | 30



    Traité théorique et pratique de la méthode anesthésique. E-F Bouisson

    Bouisson Etienne-Frédéric

    date de publication : 1850

      mise en ligne : lundi 17 novembre 2008


    Traité théorique et pratique de la méthode anesthésique appliqué à la chirurgie et aux différentes branches de l’art de guérir.
    Premier traité d’anesthésie

    Bouisson est un auteur prolixe (23 ouvrages de 1833 à 1849) et s’il les a écrits avec la même ferveur, le même esprit scientifique, le même sens clinique et les mêmes raisonnements que son traité sur l’anesthésie ils doivent tous être remarquables.

    560 pages qui font de ce livre une Leçon d’anesthésie.

    D’esprit moderne pour l’époque, il conçoit la douleur comme inutile pour la médecine "Dire que la douleur est utile, c’est avouer que la médecine ne l’est pas".

    En tant qu’historien j’ai été particulièrement intéressé par les chapitres III et IV.

    En tant que collectionneur, le chapitre VIII permet de se repérer dans les premiers appareils d’anesthésie.

    En tant qu’anesthésiste j’ai beaucoup apprécié son raisonnement qui reste logique et moderne à la fois. Il insiste sur le jeûne préopératoire et sur une induction de l’anesthésie en position de décubitus. D’autres notions ne sont pas commues pour cette science de trois ans : les méthodes de réanimation bien que la ventilation artificielle soit évoquée, l’absence d’anesthésie pour les nouveaux-nés jusqu’à 6 mois ,...

    Les derniers chapitres sur le médicolégal et le jugement général sur l’anesthésie montre bien le point de vue de la société sur cette technique.

    à lire et à relire

    Remerciements à Roger Gay de nous avoir permis de scanner son ouvrage.

    Jean-Bernard Cazalaà

    Traité théorique et pratique de la méthode anesthésique. E-F Bouisson
    Etienne- Frédéric Bouisson
    [1813-1884]